HISTORIQUE

A la fin du 18 siècle, Jack Russell, pasteur anglican passionné de déterrage, constata que la sélection des Terriers en vue de la Beauté les transformait en chiens beaucoup moins aptes au travail. Il refusa de modifier sa meute, n’élevant que sur la qualité à la chasse.

Il désirait un petit Terrier actif et dynamique, intelligent mais peu agressif, de couleur dominante blanche de façon à le distinguer du gibier. Un chien d’environ 30 cm, tenace et adroit, assez étroit pour pouvoir manoeuvrer quel que soit le diamètre du terrier lui paraissait idéal.

Ses successeurs transmirent la race jusqu’à nous. Tous n’eurent pas sa rigueur et certains, au gré de leurs idées ou de leurs besoins, s’écartèrent notablement de ce modèle. Il y a une dizaine d’années, Le Kennel Club Britannique puis la Fédération Cynologique Internationale reconnurent la race  qui, désormais, participe à des épreuves de beauté !

Les qualités qui ont fait le succès du Jack à la chasse sont celles qui ont conquis d’abord le milieu de l’équitation puis le monde entier car il fait actuellement l’objet d’un engouement planétaire. De format réduit mais de grande personnalité, extrêmement adaptable, tonique tout en restant câlin, notre ami fait les délices de toutes les couches de la population, de tous âges et pour une multitude d’emplois.

Il doit toutefois avoir été correctement élevé (se méfier des imitations !) et être éduqué sérieusement (son intelligence lui fait instantanément repérer les failles du système).

JACK RUSSELL

JACK & PARSON

Il semble que les seuls critères morphologiques que le Pasteur John Russell (dit Jack) avait fixés étaient la largeur de poitrine à 4 pouces (11cm), la couleur à large dominante blanche et la nature du poil qu’il ne voulait pas long.

 

Par la suite, la race n'étant pas enregistrée, il y a eu jusqu’à plus d’une dizaine de clubs ayant pour but la promotion du Jack, chacun avec sa propre vision de ce qu'il devait être . Quand le Kennel Club Britannique puis la Fédération Canine Internationale (en 1990), devant le succès de la race, décidèrent de l’homologuer, ils choisirent d'abord un standard transitoire(31 à 36 cm) , peu conforme à la majorité des Jacks  de terrain  avec dérogation aux chiens de 26 à 30 cm avant que, en 2000, la race ne soit partagée en deux groupes que ne distingue en fait que la taille : le Jack Russell Terrier de 25 à 31cm, le Parson ("Pasteur") Russell Terrier de 31 à 37cm.

 

Dans les deux cas, ces chiens sont plus longs que hauts, inscriptibles dans un rectangle couché plutôt que dans un carré. Cette caractéristique est un peu plus prononcée chez le Jack que chez le Parson qui est donc “pattes moins courtes”. Dans les deux cas les membres doivent être droits et non tors, sans que le chien ne présente de caractères naniformes. A l’heure actuelle, les deux variétés ne sont pas séparées si bien que dans une portée certains chiots peuvent être Jack alors que d’autres seront Parson, un mâle d'une variété pouvant être accouplé à une femelle de l'autre.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now